• musicalise

Baudelaire à l'Atrium


Une première pour l'association qui invitait le public à se laisser emporter par la musique des mots.

Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire furent l’objet lors de leur publication d’un procès pour délit d’outrage à la morale publique, œuvre d’un créateur partagé entre ses propres contradictions,

s’inspirant autant de la réalité que d’un idéal abstrait.

La soirée avait pour objet les poèmes choisis par Matisse pour illustrer l’édition de 1947, publiée par la Bibliothèque Française. Ces dessins étaient projetés au cours de la lecture

Les personnes présentes, de tous âges et d’horizons très différents ont pu, par la voix de Bernard Fontaine, entrer dans l’univers de Baudelaire .

Une lecture en solo, sobre, sensible, généreuse qui capta tout le public.

On vit même ça et là quelques personnes chuchotant de concert certains poèmes mieux connus, tels qu’harmonie du soir ou albatros.

Bernard Fontaine longtemps chargé de communication et d’actions culturelles dans la région rhône- alpes, marionnettiste formé à l’école de Prague, avait réalisé la mise en espace de ces poèmes dans le cadre du printemps des poètes en Aveyron en compagnie de Nathalie Leloup et Jacques Abrieux ; Une lecture présentée pendant plusieurs semaines dans diverses bibliothèques de cette région.

Un apéro partagé permit de terminer cette soirée de manière très conviviale et de goûter par la même occasion quelques spécialités aveyronnaises amenées par Bernard Fontaine

Une belle soirée qui donne envie de poursuivre dans ce même esprit de découverte.


24 vues
  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • YouTube Basic